AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 L'histoire de Ginkaos

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ginkaos
Esprit divin


Nombre de messages : 922
Age : 30
Date d'inscription : 17/11/2006

MessageSujet: L'histoire de Ginkaos   Ven 17 Nov - 16:21

Une nuit d'hiver où le froid saisissait tout être vivant, un cri se fit entendre sur tout amakna.
Une jeune écatte du nom d' "Asuza" était entrain d'accoucher d'un jeune éca.
Mais alors que l'accouchement se terminé, la jeune écatte mourut d'épuisement en tenant dans ces bras son jeune nouveau né.
Le père désemparait, ne sut que faire et n'ayant pour aucune intention de prevenir qui que ce soit, le jeune père du nom de "Ryuji", partit vers des comtés sombres et brulant de haine; "Les territoires de Brakmar".
Durant des années, le jeune père dont personne ne savait qui il était et de quel race il était issu, fut poursuivis par les amis de la jeune écatte qu'ils avaient retrouvé le lendemain de la naissance.
Durant toute ces années le nouveau né, puis jeune garçon devint de plus en plus fort; ne posant jamais de question à son père, le respectant et le suivant à tout heure du jour et de la nuit, il faisait son chemin à travers les landes; qu'il connaissait de mieux en mieux; accompagné de son père qui le soutenait et lui apprenait toute les choses de sa vie passée.
Un matin, où le jeune éca se reveilla en sursaut après avoir entendu un effroyable cri, il alla rejoindre son père et lui dit:
"Père! qui suis je? qui est tu et où est ma mère?"
Le père n'étant point étonné de voir son fils lui poser de telles questions, s'assit et commença à lui raconter pour la première fois de sa vie l'histoire de sa famille, de sa mère et de leur situation actuelle.
le fils était comme hypnotisé par ces paroles et n'en lachait pas une miette;
Mais alors que le père allait lui dire qui il était, une flèche l'atteint en plein coeur.
Le père se leva et prit son fils sous son bras puis courut, courut, courut, aussi vite et loin qu'il le put puis s'écroula à bout de force...
-Le jeune éca:" Père? PERE? reponds moi !!!"
-Ryuji:" Oui, mon fils, ..., mon petit Ginkaos, ..., ne parle pas, "
-Ginkaos:"Mais !!"
-Ryuji:"chut, ... écoutes, ..., tu dois partir, ... tu dois retrouver toutes les pierres que j'ai caché sur mes voyage avec ta mère, ..., fait très attention tu seras toujours suivis, ..., notre famille est maudite, ... un dé.. , un dé.., un démon est dans nos corps depuis la nuit des temps et tu ne peux t'en débarrasser, ..., seul les pierres permettront de le contrôler, ..., tu dois les retrouver, tu le dois, ... tu est, .., tu es .. le ... cheva.. li... .... ... *soupir*maudiiiiit"
Le vieille homme s'éteind doucement et disparu.
Le jeune éca se leva mais aucune larme ne coula le long de son visage, il avait apprit durant toute ces annés à maitriser sa souffrance physique et mentale.
Puis il se leva et disparu dans les fourées.

Après quelques kilomètres parcourus, le jeune éca s'arréta et s'assit sur la branche d'un arbre.
Il se mit à réflechir longuement, durant des heures, des jours, des semaines... il restait là, sur cette branche, ne bougeant point, les yeux fermées en direction du soleil couchant.
Puis soudainement, il ouvrit les yeux. Des yeux de Sage où l'on ne voyait que paix et sérénité. Il se mit à marcher en direction des contrées d'amakna.
Après plusieurs jours de marche, il arriva enfin à un rond de pierre remplie d'eau.
Intriguait par cette chose, le jeune chevalier s'avança et la regarda de plus pret, soudain une voix l'interpela. En un clin d'oeil, il sortit son épée et lui mit sous la gorge.
-l'inconnu "OH OH OH doucement petit ^^" calme :)"
-Ginkaos:" Qui est tu?"
-l'inconnu:" Je me présente : Je suis Haru-Glory, jeune chevalier iop du partie des anges."
-Ginkaos:"ange? iop?"
-Haru-glory:" oui ^^ tu ne sais pas se que c'est qu'un ange??? MOUAHAHAHAHAH"
-Ginkaos:"qu'est ce qui te fait tant rire?"
-Haru-glory:" -__- Ah ouais tu ne connais vraiment pas? bon je crois que je vais devoir t'apprendre quelque trucs ^^"
-Ginkaos:"tu veux bien etre mon maitre?"
-Haru-glory:" ton maitre? *explosé de rire* si tu veux x)"

C'est comme ça que commença une longue amitié entre les 2 aventuriers.
Durant quelques semaines il y eu un peu de mauvaise comprehension de la part du jeune éca qui voulant tellement bien faire (mais ne connaissant que les landes et la souffrance et n'ayant pas l'habitude de ne plus être sauvé par son père) ne pouvait s'empecher de commettre des erreurs parfois doulhoureuses pour son compatriote.
Mais après 2 mois, le jeune chevalier; ayant rencontrait pleins de personnes et de pays; commença à partir de son côté.
C'est à se moment de sa vie qu'il rencontra alors une jeune fécatte. Cette jeune fécatte du nom de "Mesmeth" commença à attirer l'attention de Ginkaos.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ginkaos
Esprit divin


Nombre de messages : 922
Age : 30
Date d'inscription : 17/11/2006

MessageSujet: Re: L'histoire de Ginkaos   Ven 17 Nov - 16:21

Et un jour après plusieurs jours l'un avec l'autre et ayant rejoins le clan de la jeune fécatte, le jeune éca se lança:
-Ginkaos:" Mesmeth veux tu m'epouser?"
-Mesmeth:" Ouiiiiiiiiiiiiiii"

et c'est ainsi que commença une nouvelle histoire d'amour.

Un soir dans la taverne des c'hweck sistr, un jeune chevalier connut (car étant le mari de la chef et aussi un assez bon guerrier) et aimait de tous (enfin j'espère) se leva et grimpa sur une des table de la taverne; il ouvrit la bouche et bu une grande gorgé de bière tiède. Puis, alors que tout le monde recommençaient à parler, le jeune chevalier prit la parole: " BONSOIR CHERS COMPAGNONS !!!!" Toute les personnes présentes ou presque le regardèrent. -"JE ME PERMET DE PRENDRE LA PAROLE, POUR VOUS ANNONCER UNE CHOSE QUI ME TIENT A COEUR."
Le jeune éca se dressa et se tient le plus droit possible. -"J'aurais besoin de vous dire une chose une chose qui me tiens à coeur ... Je voudrais vous parler de ma femme; Mesmeth, ma puce tu es tout pour moi? tu as sus me faire decouvrir l'amour, l'amour de la vie, l'amour d'un etre, l'amour de ma vie... Sans ton amour, je n'aurais pus me monter à ces sommets de gloires et de victoires. J'ai sus apprendre à m'occuper d'une troupe de soldats valheureux et redoutables, ensembles nous avons sus gravir les echelons de la gloire et du succes !!!"
Le chevalier resta comme figé devant les siens puis soudain, il continua -" Mais, le destin a voulu que je change de route bien que je suis très heureux à tes cotés..."La tristesse envahie son visage, il se retourna et sauta au pieds de sa femme.
-" Mesmeth, mon amour, mon ange, ma beauté, je t'aime et je ne puis te quitter sans avoir le coeur en lambeau, mais je ne reviendrais pas sur mon choix. Tu seras et resteras toute ma vie, tout mon bonheur, toute ma joie et mon envie de vivre.
ET C'EST DEVANT CETTE ASSEMBLEE, DANS CETTE TAVERNE QUE J'ANNONCE TOUT L'AMOUR QUE J'AI POUR MA FEMME, JE T'AIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIME."

Le chevalier prit sa femme contre lui puis l'embrassa de toute son amour et de tout son desir.

"Un nuit, après de long combat, le jeune chevalier, se rentra parmis les siens en disant au revoir à ces maitres. Ceux-ci lui demandairent si il ne voulais pas les rejoindre mais au debut l'eleve reffusait pris d'amour pour sa femme, il n'ausait point lui faire du mal. Puis il retourna chez lui.
Chaque soirée était la même, ces maitres le demandaient ayant meme essayé d'arrangeait les choses pour qu'il les rejoignent mais chaque soir, le guerrier chevalier refusait et retourné sur ces pas. Les nuits etaient longues et les cauchemards presents...
Une nuit alors que le chevalier qui avait deja passé des nuits affreuses, se reveilla en sursaut et se vit dans le reflet de la fenetre. Il se reveillais chaque nuit avec une question qui l'affolé et à cette question il ne savait repondre. Puis il se retourna, prit sa femme dans ces bras, la regarda longuement et se rendormis en pensant toujours à ce reve.
Puis le lendemain, il regarda les siens et vis qu'il ne pouvait etre des leurs !
Il les voyait tout les jours mais ne pouvait s'empecher de penser à la propositions de ces maitres. Seule sa femme savait lui calmer les esprits mais ce fut de courte durée car sa femme du partir pour un long voyage.
Durant ce voyage tout son monde s'ecroula et le jeune chevalier devint de plus en plus demoniaque. Il ne maitrisait plus rien, meme pas son epée qui faisait parti de lui. Alors le chevalier prit ces bagages et s'installa pour quelques jours chez l'un de ces maitres et amis: Haru glory. Il y vit comment vivait la guilde. Durant son sejour là-bas, il s'apperçu que c'était cette vie qui lui plaisait et se demanda vraiment si il devait souffrir et continuer à rester chez lui ou vivre sa vie et suivre sa destinée...
Alors le jeune chevalier reprit ces affaires et s'en retourna parmis les siens;
Durant des nuits ou il attendait sa chere femme, le jeune chevalier s'entrennait durant des heures puis la sagesse fit son apparition alors qu'il etait entrain de mediter près de la porte des dragoeufs; bien qu'il ya avait une forte agitation; mais le chevalier ne bougeait point, il regardait et ecoutait l'eau et les bruits venant des eaux et du fin fond d'amakna. Il ouvrit les yeux et vit alors que sa destinée etait parmis ses maitres, il commença donc par en parler autour des siens et vis que beaucoup feraient de meme mais il pensait encore à se chere et tendre.
Un soir il se decida enfin et s'assit à une table de la taverne du chabrulé, pris une feuille et commença à ecrire, ileu un moment d'hesitation car il entendu le nom de sa femme qu'il cherchait tant mais finalement l'amour n'a pas de barriere ni de limite donc si elle l'aimais vraiment elle comprendrait son choix et ils savaient tout 2 qu'ils pourraient toujours se voir et s'aimaient.
C'est alors qu'il commença sa lettre d'adieu à la guilde C'wek sistr:"

Voilà, c'est bientôt la fin pour moi d'être à vos cotés.
Je vais partir vers d'autres aventures, connaitre d'autres guildes.
Je me dois de vous dire que j'ai adoré etre parmis vous mais que moon perso (Ginkaos) a une dette envers la guilde 1736; effectivement je suis de lvl Xx maintenant et j'ai pris pret de XX lvl parmis eux, mon equipement actuelle viens à XX% de leur guilde, je ne peux me voiler la face, je passe 100 fois plus de temps avec eux que (malheureusement) avec la très chere guilde des C'hwek sistr.

Je tenais tout particulierment à remercier ma femme (mesmeth mon amour) de m'avoir accueillie parmis vous, et que meme si je pars, je t'aime toujours et tu seras toujours ma femme. (à moins que tu m'en veuilles et que tu voudrais divorcer???)

Mesmeth toi qui m'as fait connaitre l'amour, toi aussi tu es attendus chez les T.S.I (guilde 1736). Ils te demandent et te veulent à leurs côtés mais même si mon esprit est trop faible pour leurs refuser une telle demande, je sais bien que toi avec ton esprit de meneuse, la seule femme qui m'ai mené par le bout du nez, je pense bien que tu ne voudras ou ne pourras (par tes obligations) me suivre chez eux.

Je serais toujours la pour toi mon amour.

A toutes et tous, je vous remercie et vous dis adieux. je vous aime.

"là, le chevalier se leva de sa chaise et pris le plus beau chacha de tout amakna. Il lui fit un joli noeud avec le message dans la gueule, il regarda une dernière fois vers cette guilde et ces troupes qui l'avais accueillie puis pris son sac et parti vers de nouvelle aventure, le coeur serré la bouche seche et les larmes aux yeux..."
Bon chevalier masqué qui chevauche en silence,
Le malheur a percé mon vieux coeur de sa lance.

Le sang de mon vieux coeur n'a fait qu'un jet vermeil
Puis s'est évaporé sur les fleurs, au soleil.

L'ombre éteignit mes yeux, un cri vint à ma bouche
Et mon vieux coeur est mort dans un frisson farouche.

Alors le chevalier Malheur s'est rapproché,
Il a mis pied à terre et sa main m'a touché.

Son doigt ganté de fer entra dans ma blessure
Tandis qu'il attestait sa loi d'une voix dure.

Et voici qu'au contact glacé du doigt de fer
Un coeur me renaissait, tout un coeur pur et fier.

Et voici que, fervent d'une candeur divine,
Tout un coeur jeune et bon battit dans ma poitrine.

Or, je restais tremblant, ivre, incrédule un peu,
Comme un homme qui voit des visions de Dieu.

Mais le bon chevalier, remonté sur sa bête,
En s'éloignant me fit un signe de la tête

Et me cria (j'entends encore cette voix) :
" Au moins, prudence ! Car c'est bon pour une fois. "

Lors d'une nuit d'automne tout à fait banale, un dialogue commença entre 2 amis qui se chamaillaient:
-Nemesis: " * prépare ses dagues et nettois sa panop pour aller roxer de la fecatte*"
-Mesmeth:"Arrête j' ai un fou rire là"
-Nemesis:"pffff tu crois que j'ai peur d'un lvl 100 avec une pano scara"
-Mesmeth:"Tu te dégonfles je vois "
-Berserk:"Attention Nemesis faudra me passer sur le corps pour attaquer ma chérie"
le jeune chevalier, a ces mots compris ...
-Ginkaos:"attention à toi nemesis ^^ berserk c'est pas dur de te passer sur le corps tu veux qu'on reessaie "
-Berserk:"Effectivement ma lame est émoussée, j'ai laissé quelques temps mon équipement dans mes quartiers ^^ mais que veux tu, j'ai la tête ailleurs, je suis distrait par l'amour ^^ "
-Ginkaos:"* reflechis à comment il peut le tuer*

mais non j'arrete avec mes enfantillages et je te laisse à la preparation de ton mariage.

Mesmeth, mon amour, je te souhaite le plus grand bonheur avec ce ... ce ... ce... euh ce quoi au faite? un iop c'est ça? ><

Donc je te souhaite le plus grand bonheur avec ton iop et à bientot.

Tu seras à jamais le seul amour que j'aurais....

-Berserk:"le chevalier se leva, puis parti vers son clan en restant digne et noble bien que le malheur se tenais en lui..."
"Malgrès le sourire de satisfaction dessiné sur son visage dur de Iop, Berserk ne pu réprimer un sentiment de tristesse alors que le rival s'éloignait, par respect pour sa belle.

Si ils ne pourraient jamais être amis, le même amour ferait d'eux des rivaux à jamais !"


-Berserk:"On se retrouvera Ginkaos ^^"
-Mesmeth:"Par un bienheureux hasard, se présenta devant moi, le chevalier Berserk d'honorable lignée. Animé d'une foi, d'une passion et d'un courage sans limite, il attira nombre de chevaliers dans ses rangs.

Le coeur rempli d' émotion, je rejoignis les rangs du chevalier Berserk et deviens sa femme, sans oublier mon premier amour qui restera gravé dans mon âme. Ginkaos devenu grand et fort devait maintenant affronter d' autres horizons, continuer à accomplir ses missions avec panache, courage et abnégation.

Ainsi naissait une nouvelle idylle entre le chevalier Berserk et Dame Mesmeth.
"Le chevalier partis seul vers sa detinée; se reveillait toute les nuits faisant de nombreux cauchemars.
Il ne pouvait s'empécher de penser à sa belle mais ne voulant que son bonheur, il ne faisait qu'approuver sa volonté et le coeur dechiré par la tristesse, le jeune chevalier devint de plus en plus sombre..."


-Ginkaos:"Après quelques jours à sombrer dans la tristesse, la haine et le desespoir, le jeune chevalier eu une breve aparition d'un ange et d'un demon...
tout deux reunis, il lui dire de ne pas se morfondre et de continuer sa destinée et son chemin vers sa quete qui n'etait connus que de lui seul.

Puis le chevalier se reveilla un matin d'automne sous un arbre qui l'avait abrité durant cette nuit froide et agitée, se leva et pensa: " je ne dois pas flanchir si je veux accomplir ma quète mais je n'y arriverais pas seul...

Alors le jeune chevalier rejoins les rangs de ces amis du clan des TSI et il repartit sur le chemin qui le guidait depuis sa naissance ... ... ...""""

Adossé à un arbre, dont les feuilles s'agitaient doucement, Berserk posait des yeux rêveurs sur l’horizon. Au sommet de la montagne des craqueleurs, il contemplait la vallée d'Amakna qui s'étendait devant lui.

Il leva une main, la tendit devant lui et serra le point. Son projet était en marche, et une partie de sa vie défila devant ses yeux.

Sa jeunesse, lorsqu'il essayait de survivre sur les champs de bataille, l'odeur du fer, de l'enclume et du sang. Il revoyait sa peur, la peur qui l'avait tenu en vie, et la rage de n'être personne, de ne compter pour personne.

Les nuages défilaient à l'horizon et en fermant les yeux, le guerrier revit son maître. Il se remémora la rencontre, dans une petite clairière lorsqu'il se fit maîtriser avec une facilité incroyable, alors qu'il tentait de voler à manger. C'était l'un des plus redoutable guerrier d'Amakna, Domû-de-Qliphoth l'ange blanc, héritier de la ligné de Rykke Errel. Les années d'entraînement qui suivirent resteront à jamais gravé dans sa mémoire jusqu'au jour où son maître lui permit de porter son nom. Le jeune guerrier parti alors sur les routes porter la parole de son maître et affûter sa lame.

Berserk eu un instant de nostalgie alors que l'ombre des montagne plongeait lentement la plaine. Mais l'ombre avançait, comme pour l'atteindre. Il se redressa d'un bond alors que l'obscurité l'envahissait. Tout devenait sombre, et les cris, les peurs et la colère semblaient prendre forme. Des flammes dansaient maintenant autour de lui, le brûlant toujours un peu plus. Dans un souffle, Berserk brandit sa razielle, comme pour défier ces fantômes du passé. La souffrance devenait insupportable et il s'efforçait de ne pas sombre dans la folie. Quand tout à coup, une lumière aveuglante déchira le voile de spectres.

Elle était là, dans la lumière, comme une apparition divine. C'était l'élue de son coeur, Dame Mesmeth. Les ténèbres semblaient reculer, et Berserk pu distinguer d'autres silhouettes. Yelles, l'éca des lointaine contrées du sud, son frère de sang était là, dispersant l'obscurité. Le chevalier Ginkaos, amoureux de la belle apparu à son tour et planta son épée dans le sol, en signe de trêve. Malgré leur passé respectif, les deux guerriers se regardaient avec respect, prêt à croiser le fer dès que l'occasion se présenterait. Puis vinrent les incroyables C'hwek sistr accompagnés par les compagnons de l'institut Atlantes, tous autours de lui.

Berserk écarquillait les yeux alors que d’autres compagnons de voyage apparaissaient encore et encore, jusqu'à ce que l'horizon soit rempli de guerriers et de guerrières. Il aperçu enfin son maître qui lui fit un sourire, et comme dans un rêve, tout disparu en un souffle.

Berserk tremblait encore, mais la nuit était douce et silencieuse. Avait t’il entrevu l’avenir ? Ou n’étais-ce qu’un rêve ? Il rangea son épée, et se mis en chemin pour retrouver sa belle, le coeur léger.

"ceci est la reponse du ip Berserk

Un jour, le jeune éca se retrouva à Bonta 'la citée des Anges" et commença sa route vers le sanctuaire des Archangels.
Il retrouva de vieilles connaissances (Mimouuu, Alicia, et Maximilus entre autre)
Et commença à leurs comter son histoire.
Puis à la fin de celle ci il leurs dit: "Voilà ceci est une partie de mon histoire.
Mais je tenais à vous dire ceci: Bien que Brakmarien dans le coeur et l'âme, je ne suis pas pour autant comme tout ces démons recherchant en grande majorité à imposer leurs lois.
Je suis seulement un être qui ne cherche qu'à se venger des aggresseurs de son père mais je respecte pourtant vraiment votre façon d'être et de penser. Si je n'avais était démon à ma naissance j'aurais essayé de rejoindre vos rangs.
Mais le destin en a voulu autrement ...
La chose dont je rêves le plus en ce monde et de retrouver la paix qu'il y avait eu à une époque il a fort longtemps et venger mon père, tué par des anges qui ne connaissent même pas la sources du conflit entre Bonta et Brakmar ainsi que la raison de la mort de ma mère ..."

Le jeune écaflip sortit du sanctuaire et partit en direction de Brakmar, se faisant lapider, insulter, ou frapper par certains anges n'ayant point de respect envers qui que ce soit ou voulant simplement prouver leurs supériorités envers les démons.
Mais le jeune chevalier maudit ne repondit pas.
Il marcha dignement et disparut dans les landes de sidimotes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ginkaos
Esprit divin


Nombre de messages : 922
Age : 30
Date d'inscription : 17/11/2006

MessageSujet: Re: L'histoire de Ginkaos   Ven 17 Nov - 16:25

[hrp]Voilà c'est tout ce que j'avais à dire :D

J'espère n'avoir pas fait trop de fautes, et que cette histoire va vous plaire.

Laissez vos impressions et remarques.

(ceci est mon premier essai d'histoire donc il se peut qu'il manque des bouts ou des mots car la fatigue de mes yeux m'empeche de voir tout.)

Et je tiens une dernière fois à féliciter votre guilde pour sa protection et son respect des règles sur le monde d'amakna et voudrait devenir un ami de votre guilde (voir un allié)[hrp]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ginkaos
Esprit divin


Nombre de messages : 922
Age : 30
Date d'inscription : 17/11/2006

MessageSujet: Re: L'histoire de Ginkaos   Lun 4 Déc - 14:00

Après plusieurs heures de marche, il arriva enfin dans les landes de sidimotes. Là, le jeune écaflip s'adossa à un arbre comme par son habitude, il réfléchit et ne puis s'empécher de rechercher certaines réponses à des questions qu'il ne pouvait comprendre.
"Père, Mère aidez moi à comprendre!!"
Il regarda vers le ciel et ne vit que nuages et quelques étoiles qui brillaient au loin.
Puis après quelques minutes, il se leva et se dirigea vers les cris et les odeurs souffrés de Brakmar.
Il croisa quelques anges qui se baladaient dans ses landes si sombres.

Puis il décida d'aller faire une visite à la milice, voi se qu'il se passait .

Il traversa Brakmar et croisa encore des anges et des démons qui se battaient.
Il s'arreta et regarda lses combats.

"Pourquoi donc se battent ils?"

Puis il reprit son chemin vers la milice.
Il entra dans ces lieux sombres et ensanglantés puis alla en direction de la prison.
Il croisa son ami Maximilus. Les deux amis discutairent un long moment puis l'ange sortie de la prison.

Le jeune éca regarda autour de lui et puis sortie de Brakmar pour aller en Amakna.

Après quelques combats auprès d'une jeune iopette qu'il aida à progresser, il se dirigea vers Bonta.
Il ne savait que faire alors il s'assit au zaap de Bonta et regarda tout ses anges.
Il croisa Mimouuu, Palserco, et d'autres. Alors qu'il parlait, certains anges entourairent le jeune éca et essaierent de le provoquer.
Mais rien ne se passa.
Le jeune éca resta là, assit, et engagea une discussion avec ses anges qui voulait le voir combattre face aux miliciens. Mais Ginkaos se leva et partit dans la maison des Archangels.

Il entra et s'assit. Il médita jusqu'à se qui lumière l'atteint et le rechauffa. Il senti un changement mais ne sut pas tout de suite de quoi il s'agissait.

Et il repartit.

Arrivé en amakna, il croisa a son ami Haru-Glory. Celui-ci lui fit une remarque qu'il ne comprit pas tout de suite.

"-Haru-glory: Regarde tes ailes!!!
-Ginkaos: qu'est ce qu'il y a? elles sont tout à fait normal?
-Haru-glory: non regarde ton reflet dans le puit!!"

Ginkaos se leva puis s'approcha du puit. Il deploya ces ailes et s'aperçu qu'elles avaient changé de formes !!!! c'était des ailes d'ange, des ailes d'ange mais rouge. Il réfléchit et compris que le changement qui avait eu lieu c'était passé à Bonta, lorsqu'il avait ressenti une chaleur l'envahir.
C'est alors qu'il comprit; il comprit que le faite d'être Bon avec toutes les personnes qu'il croisait et les longs moments passé dans la citée de Bonta, avait changé son apparence. Il ne savait comment mais il eu un sourire, il sentit une chaleur appaisante dans tout son corps.
Il leva les yeux au ciel et aperçu sa mère et son père. Il leur sourit puis dit
"- Haru, je crois que je peux faire quelque chose pour arreter ce conflit!"

Haru le regarda:
"- Mais tu crois vraiment pouvoir faire quelque chose alors qu'aucune personne à ce jour; enfin je crois; n'a reussi? je crois que tu délires un peu trop..."

L'éca le regarda et lui dit:
"- j'ai la foi, je le sents, je le sais. Je peux y arriver, je peux reussir à changer ma destinée et celle d'Amakna. Depuis que j'ai reussi à avoir une de ces pierres que vous appelez "dofus" je sents au fond de moi une sagesse et une paix me remplir."

Puis l'éca se redressa, plongea la main dans le puit et laissa l'eau s'echapper de sa main.

"- Tu vois Haru, la paix est comme cette eau, si tu la prends dans la main et tu essais de serrer le poing pour l'empecher de partir, tu ne feras que la faire fuir, elle coulera. Mais si tu prends tes deux mains et tu les serts fort l'une à l'autres, sans fermer les poings, tu laisses tes mains ouvertent, l'eau restera au creux de tes mains elle ne coulera pas car elle n'est pas prisonnière."

Haru ne comprit pas tout de suite et demanda des explications.

"- je t'explique, nous, c'est les mains. la paix, c'est l'eau. Si tu te refermes au autres et essais d'avoir le pouvoir ou de prendre la paix par la force, tu ne reussiras qu'à la faire fuir et le conflit de s'arretera pas. Alors que si tu prends sur toi en serrant les mains et que tu aides les autres. Tiens; mes tes mains comme les miennes et colles les aux miennes. Plonges tes mains dans l'eau en meme temps que moi ressors les, suis mon mouvement. Tu vois? l'eau reste sur nos mains, et tant qu'on reste unis, l'eau ne coulera pas."

Haru le regarda et comprit. Il comprit que le faites de prendre sur soi et de s'unir permet de maintenir la paix.

Ginkaos regarda encore une fois vers le ciel et dit:
"- Père, Mère, je vais y arriver, je vous le promet."

Puis il repartit se promener et rigolant et s'amusant avec les personnes autour de lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ginkaos
Esprit divin


Nombre de messages : 922
Age : 30
Date d'inscription : 17/11/2006

MessageSujet: Re: L'histoire de Ginkaos   Lun 4 Déc - 14:07

[Hrp] Voilà, j'espère que certaines personnes comprendront et m'aideront dans ma tache. Je tiens à le dire: La paix en amakna et impossible mais j'ai l'espoir. Et si au moins quelques personnes voir quelques guildes sont d'accord, je souhaite faire passer ce message à tout amakna et essayer de faire venir dans ma pensée et ma façon de voir, à me rejoindre dans cette direction, un nombre maximum de personnes.[Hrp]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cara
Archange
Archange


Nombre de messages : 1688
Guilde : Archangel
Date d'inscription : 02/03/2006

MessageSujet: Re: L'histoire de Ginkaos   Lun 4 Déc - 19:14

[HRP]

Bravo pour ce texte, pour un premier essai tu n'as pas fait les choses à moitié, il y a là un sacré travail.

Si je peux me permettre, une petite relecture permettrait certainement de corriger les fautes de syntaxe les plus évidentes. Et tu devrais revoir ta ponctuation, les "," et les ";" sont parfois positionnés bizarrement ^^'

Mais surtout, évite de mélanger les aspects purement techniques du jeu tels que persos, lvl, panos, smileys et remarques entre "*" avec le récit purement RP que tu entreprends, ça fait désordre ^^'

Au plaisir de te lire :-)

[/HRP]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cara.dofus.online.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'histoire de Ginkaos   Aujourd'hui à 5:09

Revenir en haut Aller en bas
 
L'histoire de Ginkaos
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La fausse histoire d'un vrai menteur.
» [Kamy]L'histoire d'un Crâ...
» L'histoire de Dietrich de la famille Hohenloe
» Le Foot en LR une longue histoire : aujourd hui l AS BEZIERS
» Liqueur panda de brume; histoire, description et questions

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Archangel :: Le Sanctuaire (Partie RP) :: Carnets de Vol-
Sauter vers: