AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Lothar Seriane Story

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sarys
Trône
Trône


Nombre de messages : 4501
Guilde : Archangel
Date d'inscription : 16/01/2006

MessageSujet: Lothar Seriane Story   Ven 15 Déc - 9:54

note à tous les lecteurs :
Les personnages de Lothar et Zamie sont ici imaginaires, sans rapport avec les vrais. Ceci est à lire avec humour et second degré.
Le départ de ce délire est simple : 2 dindes dans l'enclos avaient disparu.
J'espère ne pas blesser les joueurs des personnages que je fais apparaitre ici.

S.



ps: vous pouvez réagir ;)

_________________


Dernière édition par le Ven 15 Déc - 9:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sarys.canalblog.com
Sarys
Trône
Trône


Nombre de messages : 4501
Guilde : Archangel
Date d'inscription : 16/01/2006

MessageSujet: Re: Lothar Seriane Story   Ven 15 Déc - 9:55

Amakna, 636. L'Hiver était installé, et on se les gelait allègrement en ces contrées. Ce n'était pas la première fois que je me balladais dans Bonta, mais simplement la première où j'allais y bosser. On disait tous que cette ville aux pavés bien lustrés était le repère des plus fourbes arnaqueurs.
Quelle poisse d'avoir été envoyé là.
L'Affaire n'était pas simple. Des dindes avaient disparu.
Ce n'était pas la première fois qu'on m'appelait pour ça dans le quartier. A croire que les voleurs voulaient faire de ma réputation un enclos à ces animaux grotesques.
Mais bon, je m'en balançais un peu, car j'avais déjà la mienne à faire cuire sur une glyphe pour Nowel, qui était tout proche.

Mais là, l'affaire était plus compliquée. Ce n'était pas la première vieille greluche octogénaire et blindée de Kamas qui s'était faite volée par un sériane malveillant, non. Là c'était directement dans l'enclos de l'Archangel que le crime a été commis.
Bordel à couille, j'aimais pas les AAs. Ces fanatiques m'avaient semé bon nombre d'embûches sur ma route m'amenant à la divinité GMienne.
Mais je faisais fi de tout ça. Rien à foutre de Nel et tout ces connards d'Anges. J'allais leur ramener leur putain de dinde, et j'aurais ma prime sur ce contrat. Belle vengeance d'obliger leur oracle ménopausée à faire appel à mes super services. Elle paierait le prix cher.

L'Enclos était le plus soigné que cette foutue citée accueillait, et un des plus prisé. Quelques dindes parmi les plus rares de tout Amakna y logeaient, forcément, je comprenais que ça pouvait attirer les mauvaises ondes. Mais ça, je m'en branlais, c'était pas mon travail.
Je m'approchais de l'enclos quand une iopette blonde à souhait, la maitre tailleuse renommée (qui volait ses clients selon des sources sûres), Cara, se rua sur moi la hache à la main.
Je lui montrais ma carte de Sériane, et mes ailes en bois vernis. Elle s'en tapait, elle voulait pas que je passe. Foutre dieu, m'empêcher de passer, moi, le plus fort et grand de tous les sérianes !
Heureusement, l'autre bleue arriva sur les lieux juste après moi, et pria la viking de me laisser passer. J'en profitais pour admirer leurs formes, parce que les deux étaient sacrément bien foutues.

La scène du crime était assez inoubliable.
De la paille, tout autour des mangeoires à moitié pleines, et de l'eau fraichement renversée autour des abreuvoirs à moitié vides. C'était interessant, peut être des indices par millier se cachaient là, sous mon nez. J'avais la clé d'une enigme pas encore posée, là, devant moi, et j'aurais pu en mettre plein la vue aux deux beautés fatales.
Mais apparement, ce n'était pas mon jour de chance.
Il se mit à pleuvoir comme si les 12 avaient eu envie de pisser sur moi en même temps. Apparement, cette enquête allait me laisser un amer goût dans la bouche, plus que quand Amanda nous faisait à bouffer, enfin...

Ca me rappelait tout ce joyeux bordel que Sor avait osé foutre dans mon clan. Mais heureusement, ce joyeux connard je le tenais par les couilles, ainsi que tous les anges et les brakmariens. Le monde était à ma merci.
Mais bon, je m'égarais dans ces pensées honorables, alors que les indices étaient en train de disparaitre.
Gaalroth arriva à la rescousse. Avec ses "pouvoirs" il créa une magie protectrice qui nous protégeait de la pluie. Pouvoirs en mousse, car apparement il ne se protégeait que lui, Cara et Nel.
Encore une ruse ? Non, il devait juste se chier de moi. Je me disais qu'il était simplement trop naze pour me protéger moi aussi, alors il faisait son galant.
Rien à foutre, je le menacerais plus tard.

Je me dirigeais vers la couchette des disparues. La paille était encore soigneusement en place. Pourquoi ?
Apparement la dinde ne s'était pas débattue. J'en étais sûr, ces abrutis était en train de me mener en bateau, moi !
Mais Nel, de sa voix froide et cruelle m'annonça qu'en fait, la dinde aurait pu être pris par un membre de la guilde, sans doute dans un état second.
Je le savais. Ces Archangels, l'archétype de la secte égocentrique associale, ces Anges déchus qui me menacaient sans cesse, oui eux, se volaient entre eux.
Ils ne valaient pas mieux que les 2 Cités jadis détruites par mon armée, Bonta et Brakmar, qui n'existent plus à mes yeux.

Je me retournais face aux deux filles sexy pour les regarder... et dans leurs regards admiratifs, je compris dans quelle merde je m'étais mis.
Mais j'étais un puissant iop, le meilleur. Et l'enquête était à moi. Je pouvais pas reculer, surtout si je voulais pouvoir avoir un rendez-vous galant avec les deux là. En me penchant soigneusement sur une couchette, j'apperçus un morceau de paille cassé.
Pas de doute, la lutte avec la dinde avait été masquée par le malfrat !
Après d'autres collectes d'indices qui parlaient d'eux même, comme une fiente couleur ébène, de l'os planté sur cette bouse, et la grosseur de la poitrine de la iop scandinave, j'en déduis que c'était le fameux Sram, Slag, qui avait commis le crime. Lorsque j'annoncais ceci ce dernier, qui nous observait depuis le début, nia tout en bloc.

J'en était sûr, cette affaire allait être douleureuse dans ma carrière. Mais bon, je resterais le meilleur.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sarys.canalblog.com
Sarys
Trône
Trône


Nombre de messages : 4501
Guilde : Archangel
Date d'inscription : 16/01/2006

MessageSujet: Re: Lothar Seriane Story   Ven 15 Déc - 9:56

La nuit était tombée... J'avais dépéché mon meilleur laquais sur les lieux afin qu'il m'aide à chercher d'autres indices que ma vision extrasensorielle ne pouvait percevoir tellement elle était pure et belle. C'était dur la vie d'un héros.
Zamie était donc venue m'aider dans cette galère. On avait passé la journée à retourner toutes les merdes possibles que l'on pouvait trouver dans un enclos Archangel. Je trouvais ça vraiment écoeurant, soigner autant des dindes.
Le pire c'est que ces dindes servaient sûrement à un trafic machiavélique dirigé par Nel. Nel... prononcer son nom me donnait la nausée. Si impénétrable, que je comprenais son union lesbienne vaguement annoncée en public, avec Cara. J'espèrais que les deux brouteuses seraient plus coopératives que les capes du même nom. L'Archangel était vraiment un ordre étrange. Cette secte...
En tout cas, Zamie qui avait du tremper ses doigts honteusement habiles dans de la fiente n'avait rien trouvé. Normal, je n'avais pas besoin d'aide, celà m'était inutile.


Après cette après midi épuisante à observer la soubrette au travail, je m'étais retrouvé dans cet auberge miteuse. La nuit était tombée...
La chambre dans laquelle je dormais était surement la plus minable qui soit. Le bois menaçait de craquer à chacun de mes pas. Comme si j'avais envie de me retrouver avec Bagrutte dans son pieu ! J'ai donc pris la sage décision de me coucher sur ce lit que les termites dégustaient humblement depuis plusieurs années.

Cette affaire m'empêchait même de dormir.
Pourquoi donc un os de Slag se cacherait-il dans la fiente d'une dinde visiblement disparue ?
Pourquoi nous observait-il, invisible comme ça ?

La nuit fut agitée, lorsque dans mes réflexions je trouvais enfin le pot aux roses !
La brindille de paille cassée avait été faite par Slag qui tentait de se faire accuser à tort, sous l'égide de la machiavélique Nel !
Mais pourquoi vider et remplir à moitié les abreuvoirs et les mangeoires ?! Tout ceci était bien peu clair.
Mais quel était le but de cette démarche proprement honteuse ?
Me faire porter le chapeau ? Non, j'étais intouchable. Il y avait forcément anguille sous roche...

L'affaire me tourmentait. Je ne trouvais décidément pas mon sommeil.
Qui plus est, la décoration quasi-inexistante de ma chambrée me rendait nerveux. C'était lugubre.. comme une piaule où on assassinerait un haut fonctionnaire Sériane... loin de tous les regards indiscrets... Mais oui, c'était bien sûr !

Mais pourquoi 2 dindes ? Alors qu'une seule aurait suffit à me faire déplacer. Il y aurait donc 2 voleurs ? ...
Je me suis dirigé vers le balcon de cette pièce glauque. J'ai regardé le ciel, pour n'y voir que du noir. Mauvais présage.
Je n'aimais décidément pas Bonta. Tout y était malsain, manigances, ou autre conneries du genre qui me faisait virer au rouge.

De plus, je ne comprenais pas pourquoi l'Oracle d'opérette faisait appel à mes services, alors qu'elle était censée être omnisciente. Je n'aimais pas ça. Ce trouble dans mon esprit me fit passer une horrible nuit.

Il me restait plus que la bouse, la paille cassée et l'os comme indices potables. Après quelques longues secondes de réflexion, j'en étais dorénavant persuadé. Le crime avait eu lieu après minuit, lorsque tout le monde dors en Bonta. Le forcené s'était introduit dans l'enclos avant de déposer un os de Slag dans la fiente de la dinde, pour qu'on accuse ce sram.
Et ensuite, ce salopard en avait profité pour subtiliser deux dindes. Rares qui plus est.
Celà ne pouvait donc être que Cara ! Il n'y a que elle d'assez maligne pour élaborer un plan aussi machiavélique et bien ficelé. Ou Nel !
Oui ! Cette dernière les aurait ensuite sûrement revendu dans un marché peu glorieux pour s'enrichir... car cela ne pouvait être Mr. Mouh Tarde dans la cuisine avec le chandelier, étant donné qu'il n'y a pas de cuisine dans un enclos, et qu'un chandelier lui aurait été peu utile lors d'un dindnaping.

Le lendemain matin, une main douce frappa à ma porte. En entrouvrant les yeux, j'ai pu apercevoir les jambes sexy de la bleue et la hache de Cara.
Assis sur mon séant, je m'écria que j'avais trouvé le coupable ! Toute une nuit à rechercher la vérité avait porté ses fruits !
Mais elle sourit... elle m'annonça d'un ton misérablement naturel qu'elle n'avait plus besoin de moi, et que le fameux Maximilus avait reposé les dindes à l'enclos.

La sotte, elle se trompait. Elle n'avait pas compris. Mais alors que j'allais le lui expliquer, je pus apercevoir la tailleuse lever sa hache d'une manière peu acceuillante.
Malgré mon savoir, malgré le fait que j'avais résolu l'énigme, elle ne voulut rien savoir. Elle s'excusa du dérangement occasionné avec un regard mielleux presque infame.

J'ai préféré conserver mes saintes paroles, elles ne les méritaient pas.
J'étais de nouveau sur la route d'Astrub, à me dire que j'étais encore une fois allé à Bonta... pour rien.
Pff, cité de merde.



fin

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sarys.canalblog.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Lothar Seriane Story   Aujourd'hui à 9:45

Revenir en haut Aller en bas
 
Lothar Seriane Story
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Story] Into the darkness
» [Blog] Short-story : Winter tale
» [Story] L'Empire des Skrall Chapitre 2
» [Wii] Little King's Story
» [Blog] BIONICLE story

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Archangel :: Le Sanctuaire (Partie RP) :: Carnets de Vol-
Sauter vers: