AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Sur la Bonne Voie.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Le preux Sean
Esprit errant


Nombre de messages : 1
Date d'inscription : 13/02/2008

MessageSujet: Sur la Bonne Voie.   Mer 13 Fév - 23:16

Un individu de petite taille, vêtu de vert et aux cheveux écarlates s'approcha du coeur de la nef, et, espérant sincèrement être entendu, commença un discours.

Nôbles amis du Nord, je viens vous prévenir et vous conter une histoire.

Une ombre s'approche du Sanctuaire.
Pas un malheur, non.
Une chance.
Ou tout du moins un de ses émissaires.
Enfin disons plutôt quelqu'un qui essaie d'à peu près s'approcher de quelque chose qui pourrait sembler vaguement lié à la notion trop surfaite de "chance".
Parce qu'après tout, la chance, ce n'est rien de plus qu'une notion subjective liée à l'interprétation d'un évennement plus ou moins improbable.

Enfin bon, une ombre s'approche du Sanctuaire, donc.

Combien de fois ces murs avaient-ils ressenti cette présence ?
Aucune; bien évidemment, ce ne sont que des murs.
Mais combien de fois ces pas ont-ils résonné dans le Sanctuaire ?
Certains auraient dit "trop", d'autres, comme cette présence, cette ombre pensaient que leur absence n'avait que trop duré.

Ces pas, on peut les entendre, implaquables, sur la route qui mène du coeur des lointaines îles sur lesquelles les autochtones vouent un véritable culte à la chance, aux fées, à la bière et aux petits bonshommes verts (et roux).

Dans la musique à la cadence régulière de ces pas, on peut ressentir la détermination, la volonté profonde de refouler à nouveau le sol sacré du Sanctuaire (et aussi à y refouler tout court).
De l'impatience peut être.
De l'amour et de la joie, sans nul doute.

Mais quoi qu'il en soit, cette ombre approche.

Elle est encore loin, trop loin.
Mais elle s'approche, chaque jour un peu plus.

Son arrivée n'a que trop tardé.

Ca approche.

Dans le tintements des lames, ça approche.
N'écoutant que son coeur et son âme, ça approche.


Il arrive.

Cela prendra le temps que ça prendra, mais contre vents et marées, il arrive.

Il pensait arriver il y a longtemps déjà, mais malgré les embuches, les mensonges, les déceptions, il arrive.

Bientôt parmis vous comme s'il ne vous avait jamais quitté, il arrive.

Son ermittage au pays des Dieux de la chance s'achève, il arrive.

Je ne puis malheureusement vous annoncer quand il franchira à nouveaux ces portes, mais il arrive.

Rien n'est assez colossale pour l'en empêcher, il arrive.


Ayant appris la nouvelle, je me suis empressé de venir ici même vous la porter : il arrive.

Si vous avez des messages, n'hésitez pas employer sa boite aux lettres à l'entrée du sanctuaire, il m'en a confié la clé, afin que je lui fasse parvenir au plus tôt.

Il n'a malheureusement pas eu l'occasion de se repencher sur les dossiers en cours; il ne peut malheureusement leur accorder que quelques de trop brefs instants lors de cette longue marche, je vous prie donc de ne pas lui en tenir trop rigueur.

Merci de votre attention.

Il s'inclina respectueusement, recula ainsi et disparu dans l'ombre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
EKarv
Gardien de l'Eden
Gardien de l'Eden


Nombre de messages : 1400
Guilde : Archangel
Date d'inscription : 23/12/2005

MessageSujet: Re: Sur la Bonne Voie.   Mar 29 Avr - 12:27

Le vent était frais, les oiseaux chantaient, le calme et la sérénité planaient sur la cité blanche et en particulier dans le Sanctuaire.
Aucun bruit ne filtrait à l'intérieur, si ce n'est le bruissement des feuilles et les pillailements des pioux.
Tout était tranquille, paisible.

Celà l'était, oui, avant que ne résonne soudainement le fracas de l'acier sur le marbre.


- Trah ! Saleté de merisier ! Tu vas voir cet hiver, tu feras moins le malin dans la cheminée !

L'écaflip était déjà en train de fouiller le tas de ferraille que composait sa collection de lames, éparpillée sur l'allée marbrée, dont une racine soulevait une dalle, afin de trouver sa hache de bucheron dédicacée.
Lorsque quelqu'un tira sur sa cape pour attirer son attention.


- Monsieur, il serait peut être plus sage et mieux venu, de faire une entrée plus sobre, discrète, que de signaler notre arrivée avec un tel chahut, cela gâcherait trop la fête.
- Rha ... Molette ... Mais ... même pas un p'tit coup de hache dans la racine ?
- Non.
- Une pichenette avec une dague ?
- Non.
- Pfff ...

Puis, se retournant vers l'arbre fleuri,

- Toi ! On s'causera plus tard !
Bon, c'est pas tout ça mais 'faudrait peut être ramasser mes cure-dents sinon on va se faire repérer.
- Oui.

Et, discrètement, silencieusement, ils ramassèrent épées, dagues, bouquets de roses démoniaques, ballons rouges, et hache.

- Ha ! La voilà !

Et à peine eut-il le temps de faire volte face, droit vers l'insolant guignier, que déjà un obstacle lui barrait la route. Un obstacle habillé de rouge, et avec des lunettes, fort jolies d'ailleurs.

- Non.

Contrairement à l'arbre farceur, EKarv paraissait abattu. Il remit donc ses sacs sur ses épaules et repris la direction de sa cellule.
Aussitôt les portes du bâtiment franchies, l'expression du Gardien changea. Ce n'était plus de l'abattement, qu'il gardait pour plus tard, en caressant gaiement le fil du tranchant de sa hache.
Non, il arborait ... il affichait un sourire si grand que le Soleil lui même se réfléchirait dedans, s'il le pouvait.
Son périple était fini.
Il a quitté le pays de la Chance, des Trèfles et des mythiques Destins ...
Et il était revenu chez lui.

Il essuya longuement ses bottes détrempées par le voyage sur le paillasson avant de finalement décider de les enlever complètement.
Il regagna ensuite, sur la pointe des pattes, la direction de sa cellule, pour prendre un peu de repos et ranger ses affaires.
Molette le suivi, silencieusement, en brumisant l'air d'une de ses créations "Orchidée invisible" le désodorisant d'intérieur le plus discret de tout l'ouest de Bonta.

_________________
Les gens pensent qu'EKarv est dingue. Sa place est sur un champ de bataille à faire tournoyer sa hache, ou dans une arène à brandir son glaive devant d'autres gladiateurs comme lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
raimse
Trône
Trône


Nombre de messages : 1540
Age : 31
Guilde : Red Cloud
Date d'inscription : 28/01/2007

MessageSujet: Re: Sur la Bonne Voie.   Ven 9 Mai - 16:54

Revenant des plaines de Cania où elle était partie chasser les "meilleurs amis d'une fille" avec l'aide de son compagnon Ginkaos, Ce-Nedra avait décidé de rentrer dormir un peu au sanctuaire, pour changer... changer de lieu de repos bien entendu, pas d'activité.

Elle évita la dalle-soulevée-par-la-racine-de-mérisier, se jurant pour le 27ème fois ce mois-ci qu'un jour, elle s'en occuperait. C'est en regardant ses pieds pour constater une fois de plus l'ampleur des dégats réalisés par cet arbre qu'elle n'avait pas eu le coeur de replanter, qu'elle remarqua quelques touffes blanches éparpillées ça et là sur les dalles. Elle se pencha, en ramassa une, et l'huma.


- Erk, des poils de chat! blancs en plus! Si c'est Gink qui a encore décidé de mettre le bronx dans le sanctuaire, vais lui faire bouffer mon baton!

La verte sadidette secouait son baton dangereusement de droite et de gauche, frappant des chats imaginaires, et invectivant un certain ecaflip de sa connaissance, quand son nez capta un fumet bien meilleur que celui d'un chat de goutière.

- uh? elle inspira plus profondément, tâchant de capter la moindre trace de l'odeur qui l'avait sorti de sa tirade pourtant si bien partie.
Une orchidaceae, à croire que je ne t'ai rien appris. C'était Nedra qui s'était adressé à elle. Elle le remercia pour la forme, s'en voulant de ne pas avoir reconnu l'odeur de la fleur elle même.

Pourtant, je suis persuadée de ne pas en avoir mis dans le sanctuaire, et je vois mal qui se soucie des plantes dans cette baraque.

Elle décida de poursuivre l'odeur et de voir ou cela la mènerait. Elle finit par arriver dans une aile du scantuaire où elle ne mettait que rarement les pieds, puisqu'il n'y avait là pour la majorité que des cellules abandonnées depuis quelques temps. Il faisait sombre, et elle entendit plus qu'elle ne vit la porte d'une cellule se refermer, puis des petits pas qui se rapprochaient d'elle. Elle se cacha à l'angle du couloir, et quand les pas furent suffisament proche, elle sorti de sa cachette.

- Halte là!
Une petite vieille tout de rouge vêtue sursauta à son arrivée, et elle eut elle même tout juste le temps de reculer d'un pas pour éviter le coup de pelle qui vola tout de suite après. Les deux femmes s'observèrent et se reconnurent aussitôt. Comment oublier la chercheuse de trésors qui n'avait que récemment rejoint les rangs de l'ordre, mais qui l'avait toujours aidé.
- Molette! que fais tu ici?
- Ah, c'est toi, haricot? Ce-Nedra accusa le coup. Elle espérait qu'un jour Molette l'appellerait par son nom, ou au moins quelque chose qui s'en rapproche. Ce que je fais ici? Eh bien, euh, ça ne te regarde pas! Tiens, je te répondrai quand tu me paieras pour la prestation qui t'a valu cette corbeille à fruits que tu portes sur la tête!
- Mais c'est à dire que euh...
- voilà, c'est ça, jamais. Tu ne me paye pas, je ne te dis rien, tu ne m'as pas vu, par contre tu vas me donner quelques feuilles que je puisse faire du thé.
Abasourdie une fois de plus par la répartie de la petite vieille, elle fouilla dans sa besace et lui tendit quelques feuilles de thé.
- Bon, c'est pas génial, mais faudra que je fasse avec, hein? s'exclama Molette avec un air de reproche vers les feuilles qui ne lui avaient rien fait.
- Tu sais, j'ai pas trop eu le temps de m'en occuper ces derniers temps, j'étais avec Ginkaos et...
- oui oui, encore à batifoller pour pouvoir te fabriquer je ne sais quel bout de bois...
- bâton... on dit bâton...
- bâton, bout de bois, c'est pareil, de toute façon, tu n'en fais jamais rien de bien utile. Ce-Nedra ne dit rien, elle savait que Molette se délectait quand elle s'énervait face à ses petites piques amicales. Bon, quoi qu'il en soit, moi, j'y vais.

Et sans un mot de plus, elle partit en quête d'eau, laissant Ce-Nedra seule, qui en avait oublié ce qu'elle faisait là, quand elle entendit un ronflement provenir d'une des pièces. Elle se rapprocha de la porte d'où provenait le son, et y lut

Citation :

EKarv, gardien de l'Eden,
Experts en bides,
Professionnel du maniement de l'épée,
Maintenant foutez moi l'épée.

Un sourire se forma peu à peu sur ses lèvres: Il était donc revenu. Toute heureuse de ce qu'elle venait de découvrir, elle se dirigea vers le cloître intérieure pour y rejoindre Nedra et y faire une sieste, en pensant qu'elle aurait un tas de choses à demander à ce gardien qu'elle ne connaissait que très peu et qui revenait d'un long voyage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sur la Bonne Voie.   Aujourd'hui à 10:57

Revenir en haut Aller en bas
 
Sur la Bonne Voie.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bonne Fête François Dagesse
» Avec du retard ... Bonne fête Martin Letarte
» Bonne vidéo^^
» Bonne fête Sandrine!
» Comment faire une bonne vidéo !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Archangel :: Le Sanctuaire (Partie RP) :: Carnets de Vol-
Sauter vers: